Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La loi du Don et le Lâcher prise

 

bouddha avec boule de terrre entre les mains

 

 

La Loi du Don

Cette Loi se met en œuvre en prenant les décisions suivantes :


Prendre l'habitude de donner quelque chose
à toutes les personnes que l'on rencontre.
Ce peut être un don matériel (objet, argent...)
ou spirituel (sourire, prière...).

Accepter avec gratitude tous les dons que l'on reçoit.
Il peut s'agir de ceux de la Nature
(lumière du soleil, chant des oiseaux, pluie d'automne)
mais aussi des présents que d'autres personnes nous offrent,
que ceux-ci aient une forme matérielle comme l'argent
ou spirituelle comme un compliment ou une prière.

Prendre l'habitude de protéger la circulation de la richesse
dans sa vie en donnant et en recevant
les biens les plus précieux de l'existence :
l'attention, l'affection, le respect et l'amour.

***********************************

*Le Lâcher prise.


Lâcher prise, ce n'est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.

Lâcher prise, ce n'est pas couper les liens, mais prendre conscience que l'on ne peut contrôler  autrui.

Lâcher prise, ce n'est pas être passif, mais au contraire chercher principalement à tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.

Lâcher prise, c'est reconnaître son impuissance, au sens où l'on admet que le résultat final n'est pas toujours entre ses mains.

Lâcher prise, c'est ne plus blâmer ou vouloir changer autrui et, au lieu de cela, choisir de consacrer son temps à donner le meilleur de soi-même.

Lâcher prise, ce n'est pas prendre soin des autres en faisant preuve d'une totale abnégation, mais se sentir concerné par eux.

Lâcher prise, c'est ne pas "assister ", mais encourager.

Lâcher prise, c'est ne pas juger, et accorder à autrui le droit d'être humain, c'est à dire lui accorder le droit à l'erreur.

Lâcher prise, c'est ne pas s'occuper de tout ce qui arrive, et laisser les autres gérer leur propre destin.

Lâcher prise, c'est ne pas materner les autres, et leur permettre d'affronter la réalité.

Lâcher prise, ce n'est pas rejeter, c'est au contraire accepter.

Lâcher prise, c'est ne pas harceler, reprocher, sermonner ou gronder, et tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire.

Lâcher prise, c'est ne pas adapter les choses à ses propres désirs, et prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier.

Lâcher prise, c'est ne pas critiquer ou corriger autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir.

Lâcher prise, c'est ne pas regretter le passé, et vivre et grandir dans le présent pour l'avenir.

Lâcher prise, c'est craindre moins et aimer davantage.

 

Eyaelle (Dalaï Lama)  1995

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :