Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petit ABC de la méditation

Les médecins la recommandent, des millions d’adeptes la pratique. Pourquoi ?

Parce que c’est le meilleur remède pour mieux vivre sa vie.

mediter3hq.png

 

Ne médite pas qui veut ! La quête de la sérénité est un art du bonheur qui commence par faire mal. Mais il ne faut pas s’arrêter là.  La méditation apporte une détente physique et mentale, redonne de l’énergie et améliore le sommeil et l’humeur.   Est-ce une recette miracle ?  Même pas !

Les scientifiques ont reconnu qu’elle réduit la tension artérielle et le risque des maladies cardio-vasculaires, libère du stress, de l’anxiété, de l’angoisse, de la peur, et de bien d’autres maux d’aujourd’hui liés à la somatisation de notre mal être.


Elle aide aussi à réduire la consommation de stimulants ou de calmants, de tabac, de café, d’alcool, de drogue … Les sages, eux, disent qu’elle permet de toucher l’esprit pur, originel, celui qui existe en chacun de nous, mais qui souvent se tapit dans les ombres de nos tracas.

 

Je vous indique l’ABC  pour la méditation.  Cette dernière, une fois acquise, vous permettra de méditer différemment avec des visualisations selon vos situations, les couleurs associées etc.

Le Principe

La méditation, c’est regarder en soi et atteindre un état mental à la fois calme et éveillé. Elle permet de jouir, dans le silence intérieur, de ce qu’on pourrait appeler « l’expérience du présent ». Avant tout, elle est un état de conscience où l’esprit n’est plus troublé par les pensées.

Les Bienfaits

La pratique de la méditation vous permettra d’atteindre un « lieu » de tranquillité, source de sérénité, de créativité et d’efficacité. Vous serez parfois envahie par un sentiment de paix. Vous pourrez aussi ressentir des vagues de spleen, d’ennui, d’inquiétude, de colère ou de tristesse.

Des souvenirs parfois enfouis vont ressurgir ; laissez-les vous traverser en vous concentrant sur votre respiration. Cela comporte un apaisement mental. « Quand on crée le silence dans notre tête, on entend ce qu’il y a en nous » disent les pratiquants.

 
La Posture Clé

 

ZAZEN1.JPG

« Zazen », la méditation assise, est le cœur, le secret du zen. On s’assoit sur un gros coussin rond (le zafu), où sur votre fauteuil, votre canapé, au sol, à un endroit où vous vous sentez bien,  soit dans la posture du lotus, soit dans celle du demi-lotus, on met le pied droit sur la cuisse gauche et le pied gauche sur la cuisse droite. Dans la posture du demi-lotus, on met seulement le pied gauche sur la cuisse droite.

 

Dans les deux cas, le bassin est basculé vers l’avant, le dos droit, s’érige vers le ciel, la nuque est tendue, le menton rentré et les épaules relâchées.


Les yeux sont mi-clos, dirigés vers le sol. Les épaules et la partie supérieure du corps doivent être détendues. Les mains sont posées sur les cuisses, paumes ouvertes vers le haut ou placées l’une sur l’autre près du corps, les pouces joints à la hauteur du nombril. Le tranchant des mains doit être en contact avec l’abdomen.

 

Choisissez un endroit calme

L’idée est de vous isoler du monde extérieur.

Afin d’aider votre esprit à s’apaiser, choisissez une pièce ou un lieu calme où vous vous sentez bien. Moins vous serez distraite, plus il vous sera facile de faire la paix avec vous-même.

Inspirez, Expirez

« Notre inspiration et notre expiration sont celles de l’univers entier » disent les sages.

 

Inspirez en visualisant le chemin de l’air tandis qu’il pénètre dans vos narines, gonfle vos poumons et remplit votre abdomen.

 

Expirez calmement, profondément « comme le mugissement d’une vache » soufflent les maîtres.

Puis laissez votre respiration redevenir normale, sans chercher à la contrôler.

Combien de temps ?

La durée de la séance varie d’une personne à l’autre. Il ne sert à rien de vouloir méditer le plus longtemps possible. Vous pouvez vous contenter de 10 minutes par jour si cela vous convient. Ensuite, vous méditerez une demi-heure ou plus, selon votre disponibilité, et votre humeur du moment.

Est-ce difficile ?

L’un des principaux obstacles à la méditation, surtout au début, est de maintenir sa concentration.

Je dirais même qu’il faut parfois « s’obliger » à s’accorder du temps pour Soi.

Très vite, l’esprit reprend le fil de ses pensées et au début vous aurez l’impression de ne jamais pouvoir y parvenir.  Avec la pratique, cela deviendra de plus en plus aisé.

 Peut-on pratiquer seul  ?

En théorie il est possible de s’adonner seule à la méditation. Mais il est difficile d’observer sa propre posture. Aussi vaut-il mieux recueillir, au début, les conseils d’un maître dans un dojo, d’un initié.

 

Transmis par  Eyaelle « Guidance Spirituelle et du Bien-être »   

02.2000